‹ Return to Le leadership américain par l’exemple : fondements théoriques, applications et perspectives en Irak et au Levant

Sur la photo : des manifestants syriens rassemblés le 13 septembre 2013 à Damas, tenant des banderoles et drapeaux lors d’un sit-in organisé contre le projet d’action militaire américaine. (crédit : AFP – Anwar Amro).
Le revirement de Washington a eu un effet psychologique majeur au Moyen-Orient, dont il n’a fait qu’accentuer les divisions. D’aucuns arguant qu’un problème de crédibilité se pose désormais et ses effets se font sentir, notamment dans la manière dont la Russie a agi en Ukraine, sans craindre le camp atlantiste. Les pays arabes du Golfe anti-Damas ont été les premiers à exprimer leur mécontentement contre une décision ressentie comme un « trahison de la communauté internationale envers la rébellion syrienne » (selon les mots de prince héritier d’Arabie saoudite Salmane Ben Abdel Aziz »). Cette « perte de crédibilité » est présentée comme l’un des signes qui annonceraient le début du déclin du leadership américain global.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :