Condi Rice Code Pink activiste

‹ Return to Les ressorts et facettes de l’exceptionnalisme politico-religieux américain (colloque)

Le 27 octobre 2007, alors qu’elle s’apprêtait à témoigner devant le Chambre des représentants, la secrétaire d’État Condoleeza Rice fut prise à partie dès son arrivée par une activiste du collectif féminin anti-guerre « Code Pink ». Son assaillante, Desiree Anita Ali-Fairooz, , tout en agitant ses mains couvertes d’un rouge sang devant le visage de C. Rice, impassible, s’écria : « vous avez le sang de millions d’Irakiens sur vos mains, vous êtes une criminelle de guerre ! » (crédit photo: AP)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :